Couple dans le vie, Emmanuelle Périé Bardout et Ghislain Bardout sont aussi plongeurs. Ils viennent de passer plusieurs jours sous l'eau grâce à une tente spécialement conçue pour cela. Une expérience prometteuse pour l'observation sous-marine.

L abri sous marin Capsule pouvant abriter plusieurs jours des plongeurs.
L abri sous marin Capsule pouvant abriter plusieurs jours des plongeurs. © F.GAZZOLA/UTP/ZEPPELIN

Ghislain et Emmanuelle Bardout explorent depuis une quinzaine d'années les fonds marins. Leurs observations doivent permettre de mieux comprendre les océans, l'un des grands enjeux du XXIe siècle.

Tente sous marine

En Polynésie française, dans la baie d'Ōpūnohu Moorea,  ils ont testé un habitat sous-marin qu'ils ont appelé "capsule" . Ils l'avaient au début imaginé comme une tente. Conçue dans leur atelier de Concarneau, celle-ci s'est transformée en refuge sous-marin mais en a gardé toutes les caractéristiques : transportable, facile d’accès, légère, peu encombrante.

Deux dômes pour regarder 

Le cylindre mesure 2,50 mètres de long, avec à chaque extrémité deux grands dômes qui permettent de voir à 360 degrés le monde sous marin. L’intérêt principal de cet habitacle est de permettre de rester au fond de l'eau plusieurs jours à la différence d'un plongeur qui ne fait qu'une intrusion de quelques heures au maximum. Là le couple a pu observer pendant trois jours en continu la vie sous marine.

Un opéra sous la mer 

De cette expérience unique, Gislhain garde en mémoire sa première nuit. Dans le noir, il a été saisi par le chant d'une baleine. C'était un mâle chanteur  dont la complainte faisait vibrer la capsule. Il n'a jamais vu la baleine, mais il l'a sacrement imaginée à quelques mètres de là.

D'autres capsules devraient voir le jour et permettre d'approfondir l'observation longue durée de la vie sous-marine  

Ghislain Bardout chef d’expédition du programme Capsule au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.