Designer, il utilise le beau et la technologie pour créer un drone capable de détecter et de détruire les mines antipersonnel.

Les frères afghans Mahmud et Massoud Hassani font une démonstration du drone Mine Kafon à Eindhoven, en Hollande, 28 juillet 2016.
Les frères afghans Mahmud et Massoud Hassani font une démonstration du drone Mine Kafon à Eindhoven, en Hollande, 28 juillet 2016. © Maxppp / REMKO DE WAAL/EPA

Les mines ont toujours obsédé Massoud Hassani. Il est vrai que son pays d'origine, l’Afghanistan, est particulièrement concerné par ce fléau : on y compte plus d’un millier de victimes par an. En 2011, il avait déjà créé une « fleur démineuse ». Elle se présentait sous la forme d’une boule équipée de bras-ventouses en bambou. Mue par le vent, elle faisait exploser les mines à son passage. Pour la réaliser, il s’était inspiré de ses jeux d’enfant quand il fabriquait des objets qui se déplaçaient à la force du vent. Sa fleur a été testée en collaboration avec l’armée néerlandaise mais elle est restée sans suite.

Il n’a pas abandonné pour autant son programme Mine Kafon. Son drone démineur est sa dernière invention. Financé par une campagne publique de financement participatif qui a été très largement suivie, il travaille actuellement à améliorer celui-çi afin qu’il puisse détecter les mines les plus anciennes.

Emma Stokking, de l’agence Sparknews, au micro d’Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.