Les diaporamas sonores qui se multiplient sur la toile combinent le reportage photo et le reportage audio. Une forme d’écriture qui permet de s’immerger autrement dans des univers.

Marianne Rigaux, co fondatrice de Diapero
Marianne Rigaux, co fondatrice de Diapero © Radio France / Emmanuel Moreau

Le diaporama sonore, c'est un peu la formule dépoussiérée des projections de diapositives de vacances. Sauf que maintenant, ce sont des reportages photos accompagnés de reportages sonores qui permettent de projeter notre imaginaire.

Mariage du son et de l'image

En fait, on assiste à deux récits courts, l'un par l'image fixe – en principe – l'autre par le son pour un rendu à la fois informatif et artistique. Une forme qui favorise l'immersion dans l'intime. 

Des festivals et des sites

Ces œuvres de créations sont souvent présentées dans des festivals et parfois sur le site de média de presse écrite ou de radio. Elles apportent plus que la vidéo.

Diapero

Chaque année, l'association Diapero créée pour encourager cette forme de narration décerne le prix du meilleur diaporama sonore. L'année dernière, Camilo Leon-Quijano l'avait remporté avec "Les Rugbywomen", une plongée dans l'univers d'adolescentes de Sarcelles qui jouent au rugby. Pour la 5éme édition, le ou la gagnante sera annoncée le 15 novembre au soir.

Les explications de Marianne Rigaux co-fondatrice de Diapero au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.