Une équipe amoureuse de la nature fabrique des « bombes à graines » pour nourrir les insectes pollinisateurs en déclin et préserver la biodiversité. Elles sont à la disposition de tous.

Hugo Rivier et sa bombe à graines
Hugo Rivier et sa bombe à graines © Radio France / Emmanuel Moreau

Hugo Rivier et Thomas Balana veulent voir tous les balcons  fleuris , les bas côtés des routes, mais aussi  les jardins afin de nourrir un maximum d'insectes pollinisateurs. Leur disparition est en effet estimée à plus de 75% en 30 ans en Europe .

Des petits bouchons 

Ces deux ingénieurs et entrepreneurs ont donc crée des "bombes à graines". Ces petites capsules végétales qui ressemblent à de petits bouchons  permettent à quiconque, vous comme moi,  de participer à ce combat en faisant pousser des fleurs sauvages autour de soi, dans son jardin, sur son balcon ou en pleine nature. 

Cocktails de graines

Les bombes à graines sont composées de déchets végétaux et de semences  sauvages et endémiques. Trèfle, sainfoin,  bourrache et d'autres  constituent le cocktail de graines contenu dans ces bouchons. Ce sont des plantes à fort pouvoir mellifère qui existent dans la nature mais qui ont fortement disparu avec l'agriculture intensive, ou l'urbanisation. 

Tous à l'action

Les fondateurs de Grainettes comptent sur la participation de chacun pour ensemencer le plus possible le territoire .  940 895 bombes à graines, depuis 2019, ont été plantées ce qui représente un magnifique bouquet de plus de 10 millions de fleurs à butiner.

Hugo Rivier cofondateur de Grainettes au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.