Noel approche, et les joujoux par milliers aussi…Une start-up permet de louer des jouets, de les remplacer régulièrement selon le goût des parents et l'évolution de l'enfant.

40 millions de jouets jetés chaque année
40 millions de jouets jetés chaque année © Getty / Jose Luis Pelaez Inc

Deux trentenaires adeptes des « innovations d’usage » comme Blablacar pour le transport, Airbnb pour le logement, ou le Closet pour les vêtements ont développé un système d'abonnement à des jouets. 

Une box de jouets renouvelée tous les 3 mois

Adrien Valentin et Baptiste Hasbrouck en créant la Petite Marelle, permettent aux enfants d'avoir des jouets adaptés à leur évolution. Tous les 3 ou 6 mois, ils reçoivent une box dans laquelle plusieurs jouets leur sont proposés. Ce sont les parents qui déterminent le contenu à partir d'un catalogue de jouets éco-responsables.

Éveil musical

Les besoins des enfants évoluent vite, explique Adrien Valentin. Il faut leur apporter des choses qui permettent de développer successivement la motricité fine, l’éveil musical, la marche grâce à des chariots, puis, plus tard, les premières initiations au calcul… Il faut  accompagner ces apprentissages... Sans surconsommer! ” précise-t-il.

Les jeux  les plus réclamés

Les jeux de sociétés sont les plus demandés. Le plus plébiscité est GO Gorilla, un jeu de coopération ou les participants doivent construire un palmier. Avec ce système ce ne sont pas seulement les enfants qui sont gagnants. Selon Adrien Valentin : 

On va aussi régler le problème de l’entassement, et de l’encombrement que l’achat de jouets peut entraîner. Dans un système d’économie circulaire, les jouets sont aussi bénéficiaires: on leur permet d’avoir plusieurs vies

40 millions de jouets jetés chaque année

La plupart des jouets a une durée de vie de six mois. A terme ils sont soit délaissés soit terminent cassés. Ainsi chaque année 40 millions de jouets sont jetés ce qui représente 75 000 tonnes de déchets. La petite marelle évite ce gaspillage sans cesse renouvelé en proposant une alternative.

Les créateurs de la start-up Adrien Valentin et Baptiste Hasbrouck ont promis de ne pas toucher au doudou, il ne sera pas changé tous les 3 mois

Plus d'explications avec Océane Herrero du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.