Un ancien conducteur d'engin de chantier propose aux entreprises de BTP qui ne savent pas comment évacuer leurs terres de les utiliser pour créer des ouvrages agricoles

Terre de chantier
Terre de chantier © Getty / somnuk krobkum

Chaque année ce sont 160 millions de tonnes qui sont extraites en France par les entreprises de travaux publics.  Une montagne à évacuer qui revient à 450 millions d'euros.

Malheureusement, seulement une petite part est valorisée, principalement vers une réutilisation sur d’autres chantiers comme la construction de routes. Le reste soit sert à boucher des trous chez des paysans soit est détruit.

Terra Innova veut que la  terre de chantier ne soit plus considérée comme un déchet 

La société nouvellement créée propose donc  un nouveau modèle d’économie circulaire permettant aux terres issues des chantiers du BTP d’être réutilisées à des fins environnementales et agro écologiques chez les paysans. La terre pourra servir à la construction de talus ou à mieux fertiliser les prés. 

Mettre cette terre au service de l’environnement

Nathaniel  Beaumal qui dirige Terra Innova a travaillé pendant 10 ans dans le secteur du BTP où il a débuté comme chauffeur d'engin sur les chantiers. Aujourd'hui il ne peut plus concevoir de voire disparaître ces tonnes de terre. Avec sa société, il propose aux entreprises du BTP donc d'utiliser ces terres de chantiers  jusque-là négligées, peu valorisées et coûteuses à éliminer, dans la création chez les paysans d’ouvrages agricoles à but écologiques et /ou agronomiques. 

Nathaniel Beaumal au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.