Un chanteur d’opéra afro-américain a lancé une émission destinée à promouvoir la diversité au sein du monde très blanc de la musique classique au Canada et aux Etats-Unis.

Le ténor américain  Lauwrence Brownlee au bal de l’opéra du Bolshoi
Le ténor américain Lauwrence Brownlee au bal de l’opéra du Bolshoi © Getty / Sergei Karpukhin

L’émission s’appelle Black Opera Live. Elle a été créée l’été dernier par le célèbre baryton Kenneth Overton. Elle a déjà mis en lumière des dizaines de chanteurs et chanteuses d’opéra de couleur.

Mouvement Black Lives Matter

Son objectif est de créer une véritable communauté pour permettre à tous les professionnels de l’opéra de se faire entendre, quelle que soit leur origine. L’initiative est née à la suite du mouvement Black Lives Matter outre-Atlantique qui souhaite davantage de diversité à tous les échelons de la société, y compris dans le monde de la culture.

2% des musiciens

Même s’il existe quelques figures légendaires, le monde de l’opéra - et plus largement de la musique classique - est encore très majoritairement blanc. En 2016, une étude menée par la League Of American Orchestras aux Etats-Unis a montré que moins de 2% des musiciens faisant partie d’orchestres professionnels sont afro-américains, alors qu’ils représentent près de 13% de la population du pays. 

Des lèvres "trop grosses"

Pour le Canada, un rapport commandé par Orchestras Canada rapporte de nombreux témoignages de discriminations subies par des musiciens de couleur. Une joueuse professionnelle de basson canadienne nommée Sheba Thibideau se souvient par exemple du directeur de son école primaire de Vancouver lui disant que ses lèvres étaient “trop grosses” pour pouvoir jouer de la flûte.

Une carrière exceptionnelle

L'initiateur de cette émission, Kenneth Overton, a un parcours exceptionnel. Il a grandi à Philadelphie, une ville cosmopolite où il s’est très vite pris de passion pour l’opéra. Il a réussi à faire une carrière internationale et a chanté au sein des institutions les plus prestigieuses, comme l’Orchestre Philharmonique de New York, l’Opéra de San Francisco, mais aussi le Deutsch Opera de Berlin et l’Opéra Royal de Copenhague. 

Besoin d'une communauté

Malgré son succès phénoménal, il se souvient que son parcours a été semé d’embûches et de commentaires racistes, et qu’il aurait eu besoin de sentir qu’il faisait partie d’une communauté soudée de chanteurs d’opéra afro-américains. C’est pourquoi il a décidé de lancer Black Opera Live le 1er juin 2020.

Black Opera Live

L'émission est hebdomadaire. Elle dure plus de deux heures et est diffusée sur Facebook et YouTube. Kenneth Overton y reçoit des grands chanteurs d’opéra d’origine afro-américaine afin d’explorer avec eux leur parcours, leurs difficultés, mais aussi leurs fiertés et leurs conseils pour inciter le plus de jeunes chanteurs de couleur à suivre leur passion !

Témoignages 

Parmi les invités, il a par exemple reçu Audrey DuBois Harris, une soprano originaire de Montréal qui avait chanté aux funérailles d’Aretha Franklin, et qui regrette de ne pas avoir eu davantage de mentors et de modèles de chanteuses d’opéra noires lorsqu’elle était plus jeune.

Pour en savoir retrouvez Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe