Toute une rue est invitée à réduire ses déchets. Les habitants, les commerçants, les entreprises, les passants de la rue de Paradis, pendant un an, vont apprendre à diminuer le contenu de leurs poubelles.

Une rue teste la réduction des déchets de ses  habitants, des commerces...
Une rue teste la réduction des déchets de ses habitants, des commerces... © Getty / PhotoAlto/Frederic Cirou

Dans le 10ème arrondissement de Paris, entre la Gare du Nord et la Gare de l'Est, la mairie a décidé de lancer le défi du zéro déchet. Tout le monde est amené à participer : les habitants, les passants, les commerçants, les entreprises. Cette action fait partie du programme Plan climat de la ville de Paris. Est-ce un signe ? La rue concernée s'appelle la Rue de Paradis...

La rue de Paradis, un résumé de Paris

La mairie en collaboration avec l'association Zero Waste Paris a fait ses calculs. En une semaine, cette artère produit pas moins de 9 tonnes de déchets, ce qui est beaucoup. 

« Cette rue qui compte près de 6 000 habitants constitue un laboratoire intéressant dans la mesure où elle est emblématique de notre quartier avec sa diversité, ses commerces, ses entreprises, ses écoles et ses contraintes : notamment les trottoirs étroits », précise Léa Vasa, adjointe à la mairie en charge du projet.

Le meilleur déchet est celui qui n'est pas produit

L'objectif à atteindre est une réduction de 7 à 10%. Pour arriver à ce que ces 500 mètres de bitume servent de modèle dans la capitale, une large campagne d'information va d'abord être menée dans cette rue afin de toucher les habitants, les commerçants et les entreprises en faisant passer le message que le meilleur déchet qui soit est celui que l'on ne produit pas.

Des logos sur les vitrines

Les choses vont se mettre en place petit à petit au long de l'année. Mais déjà des commerçants déclarent être favorable à ce que les clients viennent avec leurs contenants dans leurs magasins. Ils le signalent en apposant sur leur vitrine un macaron conçu par Zero Waste. Toujours dans le concret, il y a la possibilité de visiter un appartement Zéro déchet. C'est celui d'une bénévole de l'association qui a gentiment prêté le sien comme appartement-témoin.

Appartement et bureau témoin

L'entreprise KissKissBankBank, un des leaders des opérations de financement participatif qui a une boutique dans la rue, a accepté de devenir, bureau témoin aussi. Elle propose, gratuitement, une exposition dédiée aux solutions de réduction des déchets en partie financées sur leur site. Jean Bouteille, spécialiste des solutions de bouteilles en verre consignées est par exemple mis à l'honneur.  

Pour en savoir plus retrouvez  Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.