Implanté à Agra, ce café emploie des serveuses qui ont été victimes d’attaques à l’acide. En les accueillant, il leur permet de ne plus vivre recluse chez elles.

Agra, Inde, 31 décembre 2014, au café Sheroes, tenu par des femmes victimes de violences à l'acide.
Agra, Inde, 31 décembre 2014, au café Sheroes, tenu par des femmes victimes de violences à l'acide. © Getty / Pradeep Gaur/Mint

En Inde, les attaques à l’acide touchent environ une femme par jour et malheureusement leur nombre est en augmentation, notamment dans le nord du pays.

85% des victimes sont des femmes, souvent attaquées par des prétendants éconduits ou par des maris jaloux.

Ce café qui fait travailler des jeunes femmes ainsi attaquées rencontre un vif succès. Plus de 500 personnes y viennent chaque jour, et deux nouvelles antennes vont ouvrir, l’une à Lucknow, la plus grande ville de l’Uttar Pradesh, et l’autre à Udaipur dans le Rajasthan.

Emma Stokking de l’agence Sparknews au micro d’Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.