Des enseignants ont mis au point une imprimante qui permet des tatouages jamais réalisés jusque-là.

L'imprimante Tatoué en démonstration
L'imprimante Tatoué en démonstration © appropriate audiences

Johan Da Silveira et Pierre Emm, anciens étudiants de l'ENSCI (École nationale supérieure de création industrielle) aujourd'hui enseignants sont autant invités dans les festivals de tatouages que de robotiques.

Une imprimante qui fonctionne avec des aiguilles et un senseur

Les deux comparses ont en effet inventé une imprimante à tatouer qui est à la fois une prouesse technologique et artistique. L'imprimante équipée d'aiguilles (qu'ils ont réalisées) et d'un senseur est couplé à un ordinateur.  

Une plus grande précision du trait

Grace à Tatoué, c'est le nom de leur machine, ils peuvent dessiner toutes sortes de formes, réaliser des lignes parallèles impeccables, comme des cercles parfaits tout en permettant des dégradés de couleurs. 

Des sons en tatouage

En utilisant le digital, leur machine peut réaliser toutes sortes de tatouages impensables jusqu'alors. Elle peut ainsi reproduire en dessin un son, voire une chanson... Ses créateurs élargissent régulièrement les capacités de leur machine qui n'est pas commercialisée pour l'instant.  Ce qui n'est pas pour déplaire aux tatoueurs classiques qui n'y croient pas. 

Les explications de Johan Da Silveira, l'un des inventeurs de Tatoué au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.