En Haute-Garonne, une association regroupant plusieurs apiculteurs se mobilise pour sauver les abeilles sauvages. Elles sont plus menacées de disparition que celles fournissant du miel. Pour elles, ils organisent une distribution de trèfles à planter partout en France.

Distribution de trefles pour aider les pollinisateurs
Distribution de trefles pour aider les pollinisateurs © Getty / © Philippe LEJEANVRE

L’opération a débuté en janvier. L’association Natur Miel qui regroupe des apiculteurs basés en Haute-Garonne commence son opération de sauvetage. Elle mobilise ses équipes pour arriver à tenir sa promesse et répondre à tous ceux qui ont demandé à recevoir des graines de trèfles.

Des graines envoyées par la Poste

L’appel à distribuer gratuitement des graines de trèfle a été lancé en début d'année. Aujourd’hui, les demandes se comptent par milliers. Les enveloppes arrivent du monde entier. La petite boite aux lettres de l’association déborde. "Nous avons reçu plus de 60 000 courriers, c’est au-delà de ce que nous avions imaginé", avance Nicolas Puech, apiculteur à l’origine de cette initiative. 

Apporter des ressources aux abeilles

L’idée est de voir fleurir partout des carrés de trèfles. Dans les jardins, en pot sur les balcons, dans les cours d’école, les lieux publics. Ce trèfle est destiné aux abeilles solitaires, celles qu’il faut protéger en priorité. En effet, les butineuses qui produisent du miel sont plus bichonnées par les apiculteurs alors que les sauvages sont livrées à elles-même. Selon Axel de Courtye, directeur scientifique et technique de l’institut de l’abeille, 40% de ces espèces sauvages seraient en voie de disparition.

Même sans faire de miel, elles ont un rôle essentiel

Elles ne font pas de miel, ni de gelée royale, ni des cire pour les bougies ou de propolis. Et pourtant, elles ont un rôle essentiel pour notre alimentation puisqu’elles pollinisent plus de 80% des récoltes de 150 plantes agroalimentaires. Ces abeilles natives et sauvages représentent 99% des espèces d’abeilles. En Chine, où elles ont quasiment disparu à cause des pesticides, ce sont des hommes et des femmes qui pollinisent à la main les arbres fruitiers et les plantes légumineuses.

Nous pouvons tous agir

L’opération est proposée à tout le monde. En plantant les graines de trèfles, les abeilles sont attirées, il reste plus qu'a admirer le spectacle.

Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.