L’opéra Comique à Paris veut faire partager l’opéra à un plus large public. Ses chanteurs sortent de leurs murs et cassent les codes.

Les peintures de l'Opéra Comique de Paris en chantant
Les peintures de l'Opéra Comique de Paris en chantant © Radio France / Emmanuel Moreau

Ce dimanche l’Opéra Comique ce dimanche ressemblait à une ruche. Cela vibrionnait de partout dans le théâtre grand ouvert au public. Cette institution qui souhaite décloisonner l’opéra avait en effet organisé des visites dans les lieux symboliques de l'établissement où chacun était invité à chanter en cœur en parcourant les salles.

Une farandole de chansons

Dans les escaliers, dans les couloirs, dans le foyer Bizet, les visiteurs s'en allaient en chantant. Christophe Grapperon baryton, chef de coeur décomplexé, dirigeait les visiteurs.

Une ouverture à tous les publics

Pour permettre à chacun d'apprécier le répertoire de cette année, l'établissement a décidé de faciliter l’accès aux œuvres. Une dramaturge Agnès Terrier, avant les représentations, propose en 15 minutes d'expliquer l'historique de l'oeuvre , le contexte de sa création, le thème dans un des foyers du théâtre. Christophe Grapperon lui, à un autre étage, fait découvrir, en faisant chanter le public, les airs qu'ils vont entendre jouer...

Christophe Grapperon, chef de cœur, au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.