La ferme du petit Rémy en Seine-et-Marne va agrandir son troupeau avec des vaches adoptées. Une procédure digitale qui permet une plongée dans les petits bonheurs de la ferme.

Adopter une vache et recevoir ses yaourts
Adopter une vache et recevoir ses yaourts © Getty / Riou

Les éleveurs de la ferme du Petit Remy en Seine-et-Marne ont lancé une opération de parrainage pour deux génisses de race Brune des Alpes, une race réputée pour les qualités de son lait. 

Ils veulent les acheter pour diversifier leur troupeau et ainsi améliorer la qualité de leur lait et celle des yaourts qu’ils fabriquent à la ferme.

Comme  ils n’ont pas les moyens , ils ont donc fait appel aux internautes pour les aider à financer leur projet.  Ils ont lancé une opération de crowdfunding.

Les internautes peuvent faire un don pour aider les agriculteurs à acquérir ces deux vaches. En contrepartie, les consommateurs reçoivent régulièrement des yaourts fermiers. « Nos yaourts sont particuliers car nous utilisons uniquement le lait du jour de la traite sans ajouter ni poudre de lait, ni conservateur ni stabilisant », indique Christelle Drevillon, productrice.

En plus, les donateurs peuvent se rendre sur la ferme ou suivre les péripéties de leur filleule sur la toile. Les plus généreux auront même la possibilité de choisir les noms de leurs veaux !

L’agricultrice très connectée a créé une page Facebook

Sur Facebook, Christelle Drevillon relate le quotidien de son exploitation et celui de ses vaches. Ainsi, les deux nouvelles du cheptel parrainées par les internautes seront sous les feux de la rampe. 

Sur la ferme du Petit Remy, les vaches sont à l’herbage une grande partie de l’année, au moins 6 mois. L’hiver bien sûr elles sont en stabulations nourries avec les céréales produites par les fermiers. Il sera par exemple possible de suivre à distance les premiers pas des vaches lorsqu’elles retournent dans les champs après les longs mois d’hiver. Ces moments sont toujours un peu magiques et font partie des petits bonheurs de la ferme.

Les explications de Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.