En Bretagne, une épicière de Pluherlin, attelle son cheval à une roulotte transformée en épicerie pour ravitailler les villages éloignés des commerces.

L'épicerie attelée, Place du puits à Rochefort-en-Terre (Morbihan)
L'épicerie attelée, Place du puits à Rochefort-en-Terre (Morbihan) © Mathilde Gaudéchoux

De mai à septembre, si vous vous promenez du coté de Rochefort-en-Terre, vous pourrez croiser la calèche « Équicerie » de Violaine, tirée par Sturm son cheval de trait, un postier breton. Celle-ci est aménagée en épicerie dans laquelle on trouve plus de 400 références. À côté des produits locaux (le cidre est de Pluherlin, la bière de Saint-Gravé, le fromage de brebis de Molac), il y a aussi des produits d’entretien, des brosses à dents, de la lessive, comme dans une vraie épicerie. Et ce n’est pas plus cher qu’ailleurs. Elle parcourt ainsi une dizaine de kilomètres par tournée s’arrêtant de village en village. Et le vendredi, des poètes, des comédiens, des musiciens ou encore des conteurs accompagnent l’épicière dans sa tournée.

Mathilde Gaudéchoux du Figaro Demain au micro d’Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.