Des praticiens ont redonné leurs sourires aux plus démunis en posant gratuitement des implants tout un weekend.

Refaire une dentition en un weekend
Refaire une dentition en un weekend © Getty / Tetra Images

Pour sa troisième édition, l’Association Française des Omnipraticiens Pratiquant l'Implantologie, a organisé l’opération « un jour, un sourire »

Soins gratuits

Pendant trois jours, des membres de l’association sous la houlette du docteur Jean-Louis Zadikian sont venu soigner gratuitement des patients incapables de se payer des soins.

Pose de dents en résine

Soixante dentistes et 6 prothésistes se sont relayés pour soigner gratuitement 12 personnes confrontées à de graves problèmes de dentition. « Nous leur avons refait des bouches complètes via la poses d’implants », souligne le docteur Jean-Louis Zadikian, chirurgien-dentiste à Sarcelles à l’origine du projet. Les patients repartent avec des dents en résine puis reviendront quelques mois plus tard pour la pose des dents en céramique. De telles dentitions coûtent près de 40.000 euros, 4 heures d’intervention pour les dentistes et 3 heures pour les prothésistes.

Un emploi en cause

Pour bénéficier de ces soins, les patients sont sélectionnés. Le chirurgien porteur de l’initiative souligne que les patients doivent être non-fumeur et avoir une mâchoire en capacité de recevoir des implants. Des critères sociaux contribuent également aux choix des médecins, il faut être confronté à un grave problème de dentition handicapant et ne pas avoir pu se soigner faute de moyens. Les patients choisis sont en outre ceux qui ne pouvaient retrouver un emploi justement à cause de leurs sourires dévastés.

Des chirurgiens venu prêter main forte

Ce chirurgien-dentiste basé à Sarcelles a réussi à convaincre des confrères de lui prêter main forte. De fait, il a mis au point une technique permettant de poser des implants sur une bouche complète en seulement une journée. Il pratique cette méthode depuis 13 ans. Fort de cette expérience, il a créé une association pour former d’autre médecins et notamment une université brésilienne enseigne ces techniques. Il incite ainsi ses « élèves » à venir durant ses trois jours afin de soigner les plus démunis. Cette année, 60 chirurgiens sont ainsi venus du Brésil, Maroc et de plusieurs régions de France pour lui prêter main forte. De même, la société Straumann reconnue dans la conception d’implants a fourni gratuitement le matériel.

Les explications de Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.