Deux femmes, la trentaine, ont crée une association pour permettre aux moins de quarante ans de se battre ensemble contre la maladie. L'humour fait partie de leur protocole.

Mélanie Courtier co fondatrice de Jeune et Rose à la remise du Prix Femmes en coeur
Mélanie Courtier co fondatrice de Jeune et Rose à la remise du Prix Femmes en coeur © Radio France / Emmanuel Moreau

On peut combattre la maladie avec une dose d'humour, c’est la devise que s’est donnée l’association Jeune et Rose qui s'adresse aux jeunes femmes atteintes d'un cancer du sein. 

Une rencontre en chimiothérapie

Il y a deux ans, Melanie Courtier, 31 ans, rencontrait Christelle Raccoteau, 32 ans, à l’hôpital de Bordeaux où toutes deux étaient soignées. De leur combat contre la maladie est née l’association Jeune et Rose pour venir en aide aux jeunes femmes de moins de 40 ans comme elles atteintes d’un cancer du sein.

Des difficultés spécifiques 

L’association est là pour les soutenir car les fondatrices savent qu’elles rencontrent le même problème que toutes les femmes touchées par la maladie mais pas les mêmes problématiques vu leur plus jeune âge. L'association accueille par exemple celles qui ont un cancer pendant leur grossesse et qui ont du mal à se faire diagnostiquer car trop jeunes, comme ce fut le cas pour Mélanie qui a ainsi perdu un temps précieux. 

En chimio avec les poussettes

L'association reçoit régulièrement des appels de mamans qui rencontrent des problèmes de garde d' enfants.  Elles n'ont pas de solutions pour faire garder leur bébé et se rendent à leur séance de chimio avec la poussette. 

Les ateliers Pouette Pouette

Mélanie souhaite utiliser l'humour car le sujet est grave et complexe. Elle a ainsi crée les ateliers Pouette Pouette pour sensibiliser à l'auto-palapation mammaire et apprendre aux plus jeunes à savoir s'observer.

Retrouvez Mélanie Courtier et toute son énergie co-fondatrice de Jeune et Rose , qui a reçu le prix Femmes en coeur Dr Pierre Ricaud 2019, au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.