Tous les ans, des jeunes font un tour du monde. Ils partent à la recherche d'initiatives inter-religieuses pour la paix sur tous les continents.

Tour du monde pour la paix
Tour du monde pour la paix © Getty / PeopleImages

Chaque année, quatre jeunes de religion ou de conviction différentes (chrétien, juif, musulman, agnostique) s'embarquent ensemble pour un tour du monde. Riches de leur différences, Abderrahim, Adèle, Floraine et Vincent partent à la recherche d'initiatives de coopération inter-religieuse.

La prochaine équipe de l'Interfaith Tour partira le 1er août. Ils ont entre 18 et 25 ans. Ils vont parcourir 25 pays et rencontrer des acteurs de paix porteurs de solutions innovantes : des associations, leaders religieux, entrepreneurs sociaux.

Les 3 précédentes expéditions ont permis de visiter 80 pays et d'identifier 1200 actions. Après les avoir recensées, ils les mettent en réseaux. Puis, ils les importent en France.

La nuit porte ouverte des lieux de culte à Berlin

Ainsi à Berlin, ils ont découvert La longue nuit des religions. Une fois par an, 80 lieux de cultes restent ouverts toute la nuit : une nuit porte ouverte dans les églises, les mosquées, les temples, les synagogues. C'est l'occasion en une nuit de dialoguer avec un imam, un pasteur, un prêtre, un rabbin. L'association Coexister qui est l'initiateur de l'InterFaith Tour a dupliqué l’opération en France. Plusieurs villes dont Bordeaux ont suivi.

Fort de cette expérience, dans le cadre de la  semaine nationale d'éducation et d'action contre le racisme et l’antisémitisme qui a débuté lundi, Coexister organise des actions de débats dans toute la France pour agir contre les préjugés et les stéréotypes.

Radia Bakkouch, la jeune présidente de Coexister au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.