Après avoir été victimes d'une tornade, deux sœurs américaines ont créé une boîte à outils en ligne qui permet aux villes et aux citoyens de s'organiser rapidement après une catastrophe naturelle.

Deux sœurs américaines créent un site pour gérer les catastrophes
Deux sœurs américaines créent un site pour gérer les catastrophes © Getty / ParkerDeen

Morgan et Caitria O'Neill n'auraient jamais imaginé que leur maison située dans la ville de Monson, dans le Massachusetts, pouvait être frappée par une tornade. Loin de se laisser abattre par la destruction partielle de leur maison, cette catastrophe leur a donné l’énergie pour créer Recovers.org, une plateforme qui aide les victimes de catastrophes naturelles à bien organiser les secours d’urgence et la reconstruction.

Quelqu'un devait le faire.

Nous sommes alors en juin 2011, les tornades sévissent avec violence dans le nord-est des Etats-Unis. Morgan et Caitria ont alors respectivement 24 et 22 ans, et elles subissent de plein fouet les dégâts causés par l’une de ces tornades géantes et ses vents estimés à plus de 255 km/h. 

Du jour au lendemain, elles commencent à répondre aux questions des voisins qui avaient besoin d’aide et à prendre des décisions parce que, comme elles le disent, "quelqu’un devait le faire". 

Gérer l'urgence et les subventions

Elles mettent alors au point une méthode qui fonctionne en deux temps. 

  1. D’abord, gérer l’urgence : organiser l’aide des bénévoles, identifier les stocks de vivres, localiser les douches et les repas chauds, distribuer les dons et bien sûr suivre l’évolution de la situation pour prévenir une nouvelle catastrophe. 
  2. Dans un second temps, elles coordonnent la reconstruction qui consiste à demander des subventions et à solliciter l'aide de canaux officiels tels que l'Agence fédérale de gestion des urgences, l'Armée du Salut ou la Croix-Rouge.

Un site gratuit

Cette méthode ayant fait ses preuves, les sœurs O’Neill créent ensuite Recovers.org, un site web gratuit avec une boîte à outils prête à l'emploi pour aider d'autres villes touchées par une catastrophe. Cette plateforme très simple d’utilisation met également en contact les bénévoles avec les victimes, permettant à chacun d’alerter sur ses besoins et sur l’aide qu’ils peuvent fournir.  

Le site s'adresse enfin à toute personne sensibilisée par les médias qui souhaite aider une autre communauté sinistrée. On peut notamment géolocaliser sur la plateforme les communautés d’aides et savoir quelle est la meilleure façon de faire un don. Aujourd'hui, en plus de la plateforme de base, Recovers.org regroupe aussi plus de 200 sites de secours à destination des communautés du monde entier, des Etats-Unis aux Philippines en passant par l’Inde et le Malawi.

A la recherche d'un modèle économique

Caitria, qui a aujourd’hui 28 ans, travaille chez Facebook, tandis que Morgan, 30 ans, est scientifique spécialiste de l'atmosphère à l'Institut de Sciences Weizmann. Leur prochain objectif : trouver un modèle économique viable pour leur site, qui fonctionne encore selon un système de bénévolat.

Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.