Un artiste grapheur réalise des graffitis en braille dans l’espace public. Il interpelle les voyants comme les non voyants.

Graphe en braille au Palais de justice de Nantes.
Graphe en braille au Palais de justice de Nantes. © The blind

Voulant rester dans l’ombre cet artiste se fait appeler The Blind ce qui signifie aveugle en anglais . Diplômé des Beaux arts de Nantes,  Il a appris le braille tout seul, en autodidacte.  

Des points gros comme des pamplemousses.

Ces graffitis, ils les réalise en collant des demi-sphères en plâtre  grosses comme un pamplemousse qui servent de points. Il les dispose sur des murs, des monuments des façades d’immeubles, mais aussi parfois dans des galeries.  

Les voyants le voit comme un silence

Ces graffitis sauvages sont autant à l’intention des voyants que des non-voyants. "le braille, je trouve cela très beau esthétiquement. Il y a un coté épuré minimal" commente l'artiste. "les voyants le voit comme un motif comme un silence et pourtant il y a une phrase importante derrière précise t'il.

Corps qui danse dans une phrase

Avec la taille des points, le message ne peut être lu avec 2 doigts comme d'habituellement. La personne atteinte de cécité doit utiliser ses paumes. "Quand je fais un message avec des points gros comme des ballons de basket c'est carrément le corps qui danse dans une phrase".

Retrouver The blind au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.