Dimanche 23 juin 2019, le mouvement Emmaüs, soufflera ses 70 bougies. Un anniversaire qu’il fêtera en organisant une grande braderie. C'est sûrement l’un des plus grands vide grenier de France qui se tiendra dimanche Porte de Versailles à Paris. Des milliers d’objets seront répartis sur 20 000 mètres carré.

Emmaüs France
Emmaüs France © Maxppp / PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Des milliers d'objets

20 000 visiteurs sont attendus. 130 groupes Emmaüs venus de 12 régions de France et des communautés internationales de six pays européens feront le déplacement. Une chorale, permettra de souffler en fanfare les 70 bougies du mouvement Emmaüs, fondé par l’abbé Pierre, dont il sera possible de découvrir toute l’histoire à travers une chasse au trésor. 

"C’est toujours un moment d’émotions de découvrir devant le Salon les camions estampillés ‘Emmaüs’, qui viennent de Toulouse, d’Arles, d’Allemagne ou du Portugal. Peu importe l’endroit d’où nous venons, nos communautés se réunissent derrière de grandes valeurs communes et nous nous sentons très liés émotionnellement", confie Pascal, un militant Emmaüs de Toulouse.

115 000 tonnes de textiles

Parcourir les allées du salon, c'est découvrir toutes les activités d'Emmaüs . Au « Village textile », il sera possible d’acquérir des vêtements neufs issus des invendus de différentes marques, des articles de seconde main venant des dons de particuliers faits aux différents groupes Emmaüs, le Mouvement collecte, par exemple, près de 115 000 tonnes de textiles chaque année, ainsi que les pièces uniques réalisées par les salariés en réinsertion, à partir de matériaux de récupération, précise les organisateurs. Le village braderie sur 500m2 permettra de repartir pour 1, 2, 3 euros avec de quoi équiper la maison. Il y aura ainsi du linge de maison vendu au sac.

Premier réseau de librairie de livres d'occasion

Les livres auront une place importante d’autant plus importante que, depuis 2017, Emmaüs est le premier réseau national de librairie de livres d’occasion.

Cerise sur le gâteau, il sera possible de customiser le matériel acheté par des artistes, comme Lord Urb1 qui, à 11 ans, commençait déjà à taguer.

Emmaüs s’est aussi associé avec l’association Zero Waste France dans la lutte contre la surconsommation, et invitera les visiteurs à participer au “Défi rien de neuf”, qui consiste à réduire le gaspillage lié à la surconsommation de produits neufs. 

L'argent collecté ira aux actions internationales du mouvement

"Tous les bénéfices de l’événement sont reversés à Emmaüs International, pour financer des projets de solidarité dans différents pays. Une partie des bénéfices récoltés lors de l’édition 2017 du Salon, avait, par exemple, permis d’aider au Togo, l’association M.A.R.S, qui fournit du matériel scolaire et prend en charge les frais d’éducation des enfants du pays. L’association finance aussi des formations professionnelles en agriculture ou encore boulangerie, pour aider les jeunes adultes déscolarisés à se réinsérer dans la société."  

La meilleure affaire à réaliser

La meilleure affaire à réaliser n'est peut-être pas celle que l'on croit. C’est ce qu’a réalisé Marie il y a trois ans. Elle était venue dans l’idée de trouver une petite table en bois, elle est repartie avec une armoire normande mais surtout convaincue de se lancer dans le bénévolat.

Les explications de Claudia Cohen journaliste au Figaro Demain au micro d'Emmanuel Moreau.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.