A Paris, tous les samedis, un restaurant et un EHPAD ouvrent leurs cuisines pour préparer des soupes pour les personnes sans-domiciles-fixes.

Les résidents de l'ehpad confectionnent le samedi une soupe pour les sdf
Les résidents de l'ehpad confectionnent le samedi une soupe pour les sdf © Getty / mikroman6

Une noria de bénévoles de l’association Dans ma rue vont, le samedi, à la rencontre des personnes qui y ont élu domicile.

Un sac à dos bien rempli

Après avoir réparti les secteurs, ils arpentent par petits groupes de 2 ou 3 personnes, pendant une ou deux heures (le temps qu’il faut), le bitume. Chaque équipe dispose d’un sac à dos rempli de denrées soigneusement choisies. 

Un sac à prétexte

Dans le sac, il y a du thé, du café, de la soupe, des sandwichs, souvent des yaourts, parfois des fromages frais. Mais tout cela n'est qu'un prétexte pour pouvoir discuter avec les personnes à la rue.

Des produits frais 

Les équipes sont maintenant connues, voire attendues, par les sans-domiciles-fixes car ils savent que la soupe est bonne. Elle provient de paniers solidaires de la Ruche qui dit oui réalisés par des producteurs locaux.

La soupe réalisée par les pensionnaires de l'EHPAD

Les légumes, livrés le samedi matin, sont cuisinés le jour même. Le bar L'Âge d'or dans le 13ème arrondissement laisse ses cuisines ouvertes aux bénévoles de l'association et, dans le 15ème, ce sont les résidents d'un EHPAD qui sont à l'ouvrage.

700 bénévoles se mobilisent 

Avec cette action très ludique, l’association mobilise chaque année plus de 700 bénévoles et elle distribue environ 500 litres de soupe qui réchauffent les corps et les cœurs

Meryl Attou, fondatrice de l’association Dans ma rue au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.