Une jeune martiniquaise que tout disposait à rentrer dans la haute administration, développe une filière bio sur son île.

2,5 tonnes de produits bio et locaux sont distribués chaque semaine
2,5 tonnes de produits bio et locaux sont distribués chaque semaine © Getty / picture alliance

Ce n’est pas une phrase en l’air de dire que Ayanna Mouflet est amoureuse de son île, la Martinique. Elle l'a quittée pour y revenir quelques années plus tard, plus déterminée que jamais.

Haute administration

Elle est venue en métropole pour suivre des études supérieures . Apres sciences Po, normal sup,  un stage à l’onu...sa voix semblait toute tracée  pour entrer dans la haute administration.

Retour à la terre

Mais elle est revenue sur l’ile en 2017 pour lancer l’association col vert devenue Ta Nou, ce qui signifie "C’est à nous" en créole. Son objectif est de développer et augmenter la production et la filière agricole bio en Martinique afin  de moins dépendre des importations.

Une première ferme

Elle a ainsi crée une première ferme avec 8 jeunes en insertion. Aujourd'hui elle travaille avec une dizaine de producteurs partenaires. Chaque semaine 2,5 tonnes de produits maraîchers bio et locaux sont ainsi produit et proposés sous forme de paniers .

Ayanna Mouflet fondatrice et présidente de Ta Nou au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.