L’initiative relève aujourd’hui de l’innovation. Celle-ci est au cœur des activités de la jeune entreprise nancéenne Sysark présidée par Guénolé Mathias Laot et dont la spécialité est la médecine nucléaire (celle des diagnostics en particulier).

Issue du pôle des étudiants entrepreneurs de Lorraine en collaboration avec le centre hospitalier universitaire de Nancy, Sysark vient de mettre au point le doseur idéal pour ne pas perdre une goutte du vaccin contre la Covid. Il a même un nom : Syvax. Il s’agit d’un porte seringue qui facilite la préparation des injections. Guénolé Mathias Laot répond aux questions de Philippe Bertrand.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.