Pour ceux qui ont envie d'exotisme, l'institut polaire français Paul Emile Victor recrute pour ses six bases dans l'arctique, l'antarctique, et les îles subarctiques. Une aventure pour qui n'a pas froid aux yeux.

Travailler en antarctique dans des paysages remarquables
Travailler en antarctique dans des paysages remarquables © Getty / David Tipling

Pour ses six bases scientifiques en arctique, en antarctique et sur  les îles subantarctiques, l'IPEV lance une campagne de recrutement. Une occasion à ne pas manquer pour les amateurs de conditions extrêmes. Sur la base franco-italienne Concordia, en antarctique, les températures peuvent descendre jusqu'à moins 60 moins 80 degrés... 

Quarante postes sont à pourvoir.

Les biologistes et autres scientifiques envoyant spontanément leurs cv à l'Ipev, ce  sont surtout des cuisiniers, des plombiers, des chaudronniers, des menuisiers....qui n'ont pas peur de vivre en doudoune qui sont particulièrement recherchés. 

En plus des compétences professionnelles requises il faut aussi être en parfaite santé tant physique que mentale et aimé vivre en groupe. Les nouveaux arrivants sont pris en charge au début par ceux qu'ils viennent remplacer afin de les initier à leur nouvelle vie d'aventurier.

Le témoignage de Claire Le Calvez,, responsable technique de la station Concordia au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.