Il ne reste plus que 200 000 chimpanzés dans le monde. Une Lyonnaise se porte à leur secours. En RDC, elle a créé un centre qui recueille les bébés singes traumatisés après la mort de leur mère. Elle implique les villageois dans sa démarche.

Amandine Renaud de passage à Paris pour recevoir son prix Terre de femmes
Amandine Renaud de passage à Paris pour recevoir son prix Terre de femmes © Radio France / Emmanuel Moreau

Amandine Renaud fait partie de ces femmes qui agissent localement pour changer le monde. Cette Lyonnaise est partie en République démocratique du Congo pour porter secours aux chimpanzés, une espèce menacée de disparition. Ils ne seraient plus que 200 000 dans le monde à cause du braconnage et de la déforestation. 

Bébés chimpanzés abandonnés

Installée dans les forêts du Mayombe, la primatologue récupère sur le ventre des mères abattues pour leur viande leurs bébés. Elle sauve aussi les chimpanzés vendus sur les marchés.

Amandine, parent de substitution

Le centre qu'elle a créé avec son association P Wac est situé dans une zone protégée qu'elle reboise. Les animaux y arrivent stressés. Les humains deviennent leurs parents de substitution. Amandine leur apprend à ne plus avoir peur de la forêt et, petit à petit, à retrouver leurs congénères.  

Des femmes pour l'aider

Avec son activité de sauvegarde des animaux, elle fait travailler des gens sur place. En plus des soigneurs, elle implique une communauté de femmes qui n'ont pas été à l'école. Dans cette région très pauvre, isolée, elle agit pour que la préservation de la nature devienne génératrice de revenus. 

L'action exemplaire d'Amandine Renaud vient d'obtenir le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher

Retrouvez Amandine Renaud de l'association P Wac au micro d'Emmanuel Moreau

Bébé chimpanzé
Bébé chimpanzé © Getty / Luca Lopez / EyeEm
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.