Gilles de Maistre est parti filmer des enfants qui, dans le monde, se révoltent contre l'injustice. Ces garçons et ces filles ont moins de 13 ans. Ils n'alertent pas, ils agissent...

Gilles de Maistre entourés d' enfants du film
Gilles de Maistre entourés d' enfants du film © Demain est à nous

Gilles de Maistre tape fort. Dans son documentaire Demain est à nous, il nous présente une farandole d’enfants de moins de 13 ans. Tous se battent contre l’injustice. Si Greta Thunberg dénonce efficacement, eux agissent concrètement.

Heena à New Delhi, est reporter dans le journal des enfants des rues

Balaknama est un journal à destination des enfants des rues. Heena qui vit, elle-même à la rue, participe à son élaboration. Ce mensuel  relate les conditions dans lesquels ces enfants vivent et sont exploités. Il leur donne la parole, pointe les difficultés qu'ils rencontrent. Heena distribue aussi le journal et participe à des séances de lectures pour ceux qui ne savent pas lire. 

Aïssatou en Guinée, 12 ans, empêche les mariages forcés

À 12 ans, Aïssatou organise dans les écoles, sur les marchés des réunions de sensibilisation pour éviter les mariages forcés. Elle pousse les portes des institutions pour se révolter contre les violences faites aux femmes. Les images sont saisissantes. 

Un documentaire qui préfère annoncer plutôt que dénoncer

À travers ce documentaire, Gilles de Maistre montre des enfants qui agissent. Ils laissent les grands organiser à grande échelle, trouver des solutions aux problèmes. Eux ont décidé d'agir par des actions individuelles pour rendre le monde meilleur. 

Demain est à nous, un film de Gilles de Maistre qui sort le 25 septembre en salle. 

Gilles de Maistre au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.