Antonella Callé est équatorienne. Le forage d'une compagnie pétrolière dans la forêt amazonienne décime les peuples isolés. Avec son collectif Yasunidos elle a recueilli plus de 750 000 signatures et a porté plainte auprès de la commission interaméricaine des Droits de l'Homme pour faire cesser cette situation.

Interview de Marion Quillard , journaliste à la Revue21.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.