En réaction au gaspillage vestimentaire, une dijonnaise ouvre une penderie partagée. Grâce à ce service innovant, les vêtements passent de mains en mains et ne restent plus au fond des placards comme dans 80% des cas.

 Laurie Raphalen dans sa boutique appartement
Laurie Raphalen dans sa boutique appartement © Radio France / Emmanuel Moreau

Juste à coté du théâtre à Dijon, rue Vaillant, un tableau noir posé sur le trottoir indique : "La penderie partagée, c'est ici". En suivant la flèche on se retrouve au premier étage d'un immeuble. C'est là que Laurie Lapharen a installé sa penderie.

Pas un dépôt-vente mais un nouveau service

Dans cet appartement de 50 m2, près de 2 000 vêtements sont exposés. Tous de seconde main, ils sont destinés à être partagés grâce au système innovant mis en place par Laurie. Sa penderie partagée est un service d’échange de vêtements afin que ceux-ci ne disparaissent plus dans nos placards sans jamais en ressortir. 

Juste un abonnement à souscrire

Moyennant un abonnement, on renouvelle d’une façon responsable, à moindre coût sa garde-robe et surtout celle des enfants qui grandissent. L'abonné.e apporte ses vêtements, ils sont enregistrés sur une fiche et il/elle repart avec de nouveaux habits.

Consommation responsable de qualité

50 M2 de vetments selectionnés à échanger
50 M2 de vetments selectionnés à échanger © Radio France / Emmanuel Moreau

A la penderie partagée, on ne vend et n’achète rien. Il s’agit juste de faire tourner les vêtements. Le plaisir d'être bien habillé.e reste intact  car Laurie ne propose que des vêtements choisis. Elle a dressé l'inventaire des marques qu'elle souhaite voir dans sa penderie. Elle a exclu par exemple, toutes les enseignes de "fast fashion", tant pour des raisons de qualité que de respect du droit des personnes dans la façon de produire.

Un trésor dans mon placard, la boutique de  Dijon a ouvert le 15 janvier dernier. Et pour ceux qui ne peuvent se rendre sur place, Laurie Raphalen a crée aussi sa boutique en ligne. 

Plus de détails avec Laurie Raphalen, créatrice de Un trésor dans mon placard au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.