Un jeune Péruvien a ouvert une banque pour aider les enfants à économiser tout en préservant l’environnement. Une action primée.

Une banque au Perou pour les enfants afin de preserver l'environement
Une banque au Perou pour les enfants afin de preserver l'environement © Getty / Christian Ender

Un visage rond, angélique, souriant, de grands yeux marrons et des cheveux noirs soigneusement peignés : José Adolfo Quisocala Condori a tout d’un enfant normal, à un détail près : ce jeune péruvien est à 13 ans le PDG et fondateur de la première banque pour les enfants.

Le plus jeune banquier du monde

Il est, de ce fait, le plus jeune banquier au monde. Cette banque, baptisée Banco Cooperativo del Estudiante Barselana, permet aux enfants de déposer leurs déchets pour qu'ils soient ensuite revendus à des entreprises de recyclage.

Précoce et visionnaire

L’idée a germé dans l’esprit de José alors qu’il n’avait que sept ans. À l’époque, il fait trois constats : 

  • D’une part, ses camarades de classe dilapident leur argent de poche et préfèrent acheter des bonbons avec l’argent de leur déjeuner. 
  • D’autre part, de nombreux jeunes enfants de son âge n’ont pas la chance d’aller à l’école et se retrouvent à travailler ou à mendier dans les rues de sa ville natale d’Arequipa. 
  • Enfin, les Péruviens ont des progrès à faire en termes de tri des déchets !

Encourager les enfants à agir

Il a donc cherché une solution qui puisse répondre à ces trois enjeux et il a pensé au recyclage. Sa solution : encourager les enfants à trier les déchets recyclables à la source, c’est-à-dire chez eux, et à les apporter à des points de collecte pour qu’ils soient valorisés en échange d’une rétribution financière. Cela aide les enfants les plus défavorisés à avoir des revenus pour manger et aller à l’école, et c’est aussi un moyen d’encourager les autres à faire des économies.

Ouvrir un compte contre six kilos de déchets

Pour ouvrir un compte, chaque enfant doit fournir au moins 6 kilos de déchets recyclables puis au moins un kilo par mois les mois suivants. Ces déchets seront ensuite vendus à des entreprises de recyclage. Avec ce procédé ingénieux, les recettes vont directement sur les comptes des enfants. La banque leur propose aussi des services d’épargne et de micro-prêt.

2000 clients de 7 à 18 ans

José Adolfo a réussi à convaincre son entourage, à commencer par ses enseignants, de l’aider à monter son projet. Il a ensuite obtenu un prix étudiant de la ville d’Arequipa pour enregistrer officiellement sa banque. Sept ans plus tard, la banque compte déjà près de 2000 clients de 10 à 18 ans. La banque recycle, aujourd’hui, environ quatre tonnes de déchets par mois et dispose de kiosques physiques dans sept écoles d’Arequipa. 

Primé par l'Unicef

José a remporté de nombreux prix, dont le Prix international Unicef ​​pour le financement en 2014 et le Prix du climat pour les enfants en 2018. Ses efforts ne sont pas passés inaperçus auprès du ministère de l’environnement du Pérou, qui a fait du recyclage à domicile une de ses principales campagnes.

Plus d'explications avec Emma Stokking de l’agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.