Un nouveau moyen de transport non polluant est à l’étude dans le commune de St Gervais en Haute-Savoie. Pour réduire l'usage de la voiture et la pollution, un ascenseur utilisant les eaux usées de la ville est envisagé.

Saint Gervais les bains, au pied du Mont Blanc
Saint Gervais les bains, au pied du Mont Blanc © Getty / Godong / Contributeur

Utiliser la force motrice de l'eau n'est pas nouveau, de nombreuses scieries, des moulins ont fonctionné de la sorte dans le passé. Aujourd'hui, un funiculaire à Zurich, mais aussi au Portugal ou en Grande-Bretagne utilise l'eau comme propulseur. 

Un ascenseur pour limiter les déplacements en voiture

Saint-Gervais, au pied du Mont Blanc, est une station de moyenne montagne dont le centre-bourg est à 850 mètres d’altitude. Pour rejoindre les thermes en bas et son pôle d’activité dont le lycée, il faut emprunter une route à forte déclivité sur 4 km. Afin de réduire les transports individuels, et l’empreinte carbone, le maire Jean Marc Peillex souhaite construire un ascenseur.

Pas de moteur électrique, juste de l'eau 

Celui-ci ne sera pas mû par un moteur électrique ou un moteur à explosion polluant. Il utilisera la force de l'eau pour faire monter et descendre la cabine. 

Une deuxième vie pour les eaux usées.

Des ballasts qui se rempliront et se videront feront fonctionner l’ascenseur. Ce seront les eaux usées de la ville qui seront utilisées et non de l'eau de source.  

Une utilisation individuelle d'un transport collectif

Cet ascenseur à eau fonctionnera de façon autonome et permanente. Il pourra servir aux lycéens qui rejoignent chaque jour leur établissement scolaire mais pas seulement. Cette utilisation des eaux usées pourrait devenir un modèle pour d'autres communes. Les ingénieurs d'Edf-Hydro travaille le sujet . 

Jean-Marc Peillex, maire de Saint Gervais (74) au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.