Des infirmières anesthésistes du CHU de Rennes améliorent le bien-être des enfants à l’hôpital. Elles offrent des doudous mais personnalisent aussi les masques et créent un jeu vidéo qui calment les jeunes patients.

Nolwenn Febvre à la remise des prix de la fondation La France s'engage
Nolwenn Febvre à la remise des prix de la fondation La France s'engage © Radio France / Emmanuel Moreau

Sur sa blouse d’infirmière anesthésiste, Nolwenn Febvre a trois petits nounours de couleurs différentes qui se donnent la patte. Ce logo est celui de son association Les P'tits Doudous du CHU de Rennes dont elle est la présidente.

Des pleurs insupportables d'enfants

« Un soir, je suis rentrée à la maison avec des cris d’enfants plein la tête, et je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour mieux les accompagner, sinon je devais changer de métier », explique Nolwenn. C'est ainsi qu'elle a eut l'idée d'inviter les doudous à l’hôpital.

Un don de doudou par une entreprise 

Pour dédramatiser l'arrivée au bloc opératoire, elle imagine alors offrir un doudou aux petits patients. Elle prend contact avec une entreprise qui lui en offre un carton plein.

Recycler les bistouris

Vu le succès rencontré auprès des enfants, de leurs parents, mais aussi des autres soignants, Nolwenn cherche une solution pour pérenniser l'action et financer l'achat des doudous. Elle a alors l'idée de recycler le cuivre des fils de bistouris et l’inox des lames de laryngoscope qui sont jetés après chaque usage. L'aventure est lancée et les différents blocs opératoires du CHU de Rennes se mobilisent et collectent pour son association. Rien que pour cette année, 10878 kilos de métaux ont déjà été recyclés.

Un jeu vidéo dont l'enfant est le héros

Toujours pour rendre l'hôpital moins anxiogène, l'association a lancé d'autres actions. Les masques pour endormir les enfants par exemple sont décorés par eux-mêmes avec des nounours en gommette. Un jeu vidéo qui explique le parcours médical jusqu’à la salle d’opération a aussi été créée. 

Réduction de 80% des médications préparatoires

Ces différentes actions ont amélioré sensiblement le confort des petits patients. Elles ont réduit l'angoisse et les douleurs postopératoires. Il a été constaté une réduction de 80% des médications préparatoires auprès des enfants dans le CHU de Rennes.

Les P'tits doudous se sont reproduits, il existe aujourd'hui 38 associations sur le territoire.  

L'association Les P'tits Doudous du Chu de Rennes vient d'être primée par la Fondation la France s'engage.

Nolwenn Febvre présidente des P'tits doudous du Chu de Rennes au micro d'Emmanuel Moreau 

Un doudou à l'hôpital
Un doudou à l'hôpital © Getty
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.