L'initiative de cette éleveuse de Cote d'Or d'abattre directement à la ferme les bovins avec son abattoir mobile permet de limiter le stress des bêtes et de mieux contrôler et encadrer la mise à mort.

Des bovins pas stressés donnent de la viande meilleure.
Des bovins pas stressés donnent de la viande meilleure. © Radio France / Emmanuel Moreau

Emilie Jeannin,  qui est à la tête d’un élevage de Charolais en Côte-d'Or, inaugurera d’ici quelques semaines un abattoir mobile. L’objectif est de réduire le stress des animaux avant d’arriver dans les abattoirs et les conditions parfois déplorables de leur transport.

Un animal stressé donne une viande moins bonne

"Quitter le troupeau est perturbant pour des bovins, indique Emilie Jeannin. « sur notre ferme de la Lignieres , nous faisons tout pour que nos animaux soient élevés dans les meilleures conditions possibles. Nos bêtes sont sélectionnées et nourries uniquement à l’herbe, elles sont dociles et nous limitons le stress dès que nous pouvons. Toutefois, nous ne maîtrisons pas l’abattage or la mise à mort et le transport sont des sources de stress pour eux». 

Une solution venue de Suède

L’abattoir mobile est une structure légère qui vient directement dans l'élevage.  Il est constitué de deux camions tractant deux remorques. Avec cette petite structure mobile, contrôlée par un vétérinaire  «l'abattage se déroule dans le plus grand respect de l'animal, dans le propre, sans odeur », ajoute l’éleveuse 

Toutes les exploitations ne pourront pas en bénéficier

Emilie a défini un cahier des charges très strict car son entreprise achètera les animaux vivants, les abattra sur leur élevage et les vendra sous sa marque, le bœuf éthique. La structure sélectionne les élevages où _l_es bovins sont élevés dans le plus grand respect, avec une nourriture saine, sans OGM.

Soutien d'associations de défense des animaux

L’initiative bénéficie du soutien d’associations de défense des animaux comme Animal Wellfarm ou le CIWF. Mais certains obstacles, d' oligopole bien implanté, reste à surmonter.

Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau  @MoreauEmm

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.