Deux jeunes femmes ont monté un café fleuriste, qui vend des fleurs en circuit court que l’on retrouve dans leurs pâtisseries maison, de saison…

Audrey Venant avec l'arrivage du jour en provenance de l'Ile de France
Audrey Venant avec l'arrivage du jour en provenance de l'Ile de France © Getty / Emmanuel Moreau

Le café boutique Désirée est en deux parties. D’un coté il y a la serre avec ses vases débordant de fleurs, et de l'autre , la boutique restauration avec ses petites tables pour prendre un thé ou un café autour d’une pâtisserie.

Une autre économie du végétal

Mathilde Bignon et Audrey Venant, la trentaine chacune, ont monté dans le 11e arrondissement de Paris ce commerce atypique pour promouvoir  une autre économie du végétal.  Elles la veulent plus respectueuse des saisons, de la biodiversité et de l’humain.

Des fleurs qui ne viennent pas de l'autre bout du monde

Actuellement leurs fleurs à la vente sentent bon l’automne.  Il y a un large choix ou se marient couleurs et parfums.  Dans les vases, on trouve par exemple des dahlias, la fleurs de saison par excellence, des roses d'Inde couleur orangée ou ces giroflées mauves au parfum de clou de girofle . Toutes ces fleurs  n'ont rien d'industriel, elle proviennent de l’Île-de-France et des départements limitrophes. 

Derrière chaque tige, un visage

Mathilde et Audrey connaissent personnellement chaque producteur. Elles ont tenu à leur rendre visite sur leurs lieux d'exploitation  pour connaitre leur histoire, leur mode de production. 

Un modèle de culture du futur

Les deux jeunes femmes pensent qu'il est temps de chercher d'autres modes de culture qui ne nuisent pas à la terre et à ceux qui la travaille. Ainsi leurs dahlias proviennent de chez Simon. Son exploitation est à Pithiviers. Il développe la technique de l'agroforesterie. Entre chacune de ses parcelles de fruits et légumes, il plante des arbres, aux pieds de ceux-ci il y a des fleurs. Ce qui crée un éco-système avec ses zones d'ombres. 

Des tapisseries florales

Le matin, la pâtissière qui gère l'espace café vient dans la serre. Elle y fait son marché. Les fleurs comestibles choisies se retrouveront valorisées dans les patisseries du jour. Actuellement, le gâteau de saison le plus demandé est un fondant châtaigne-laurier sans farine de blé…

► Ecoutez Audrey Venant, cofondatrice du caféfleuriste  Désirée au micro d'Emmanuel Moreau 

Le livre Desirée de Mathilde Bignon, Audrey Venant, Masami Lavault est publié chez Tana Editions

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.