L'association Rejoué collecte des tonnes de jouets chaque année, elle les nettoie, les reconstitue, les revalorise pour les revendre à petits prix.

Marie Tournefier Droual dans son magasin de jouets solidaires
Marie Tournefier Droual dans son magasin de jouets solidaires © Radio France / Emmanuel Moreau

La boutique de  Marie Tournefier Droual, à Paris, ressemble à une grande chambre d'enfant. On y retrouve Winny l'Ourson  sur les étagères , des jeux de Uno, des Kapla dans les placards, des poupées, des garages, les voitures de Barbie... tous ces jouets qui forment l'univers de l'enfance. Tout est à vendre à petits prix.

Des jouets issus de collectes

Avant d'arriver dans le magasin, ces jouets ont suivi un circuit bien précis. Après avoir été collectés auprès des salariés dans les entreprises sensibles au gaspillage, ou dans des magasins, les jouets défraîchis sont triés, revalorisés avant d'être revendus.

43 tonnes de jouets

L'association l'année dernière a  ainsi récupéré 43 tonnes de jouets dont les 3/4 ont pu être remis sur le marché, soit à travers la boutique dans des crèches ou des écoles.

Un atelier d'insertion 

La fondatrice de l'association a souhaité aider des femmes éloignées de l'emploi en créant cette activité.  Elles sont majoritaires sur les 35 personnes en insertion que l'atelier emploie. 

Comme pour les lave-vaisselles, ou autre éléments électroménagers, les jouets devraient être prochainement recyclés.  Une concertation avec les fabricants a été lancée. 

Marie Tournefier Droual, fondatrice de Re joué, au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.