Le "arm knitting" est très tendance. Les ateliers pour apprendre à tricoter avec les bras sans les aiguilles sont de plus en plus nombreux. La technique à la portée de tous s'apprend dans des clubs et se continue chez soi. Une pratique venue des Etats Unis qui s'est fait connaitre grâce aux réseaux sociaux.

Vivie Boesch, une tricoteuse du club Seize de Paris
Vivie Boesch, une tricoteuse du club Seize de Paris © Radio France / Emmanuel Moreau

Il y a un an encore, il était difficile d'apprendre à tricoter avec  les bras. L'approvisionnement en laine faisait défaut.  Depuis qu'il est  plus facile de trouver les grosses pelotes de  laine appropriée, les  clubs pour s'initier se sont multiplier et le sucés va grandissant. 

Il suffit de quelques séances pour maîtriser cette  technique venue  de la cote californienne qui allie douceur du toucher avec mouvement du  corps. Plus besoin ni  d'aiguilles ni de grandes concentration. Vu la  taille des mailles,  la moindre erreur se voit tout de suite.

Plaids, couvertures, écharpes XXL ...sont ainsi réalisés en un temps record.

Ambiance cocooning assurée.

Claire Chicoine de la boutique atelier Seize l'une des premières à avoir enseigné le tricot avec les bras au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.