Une jeune société installée à Toulouse et Paris élève des bactéries pour réaliser une nouvelle technologie de la couleur à la fois écologique et industrielle.

Pili a d'abord découvert le bleu, d'autres couleurs par la suite
Pili a d'abord découvert le bleu, d'autres couleurs par la suite © Marie-Sarah Audenis

Marie-Sarah Adenis est designeuse et biologiste. Elle a cofondé Pili. Cette entreprise développe une nouvelle technologie de la couleur à la fois écologique et industrielle.

Colorants issus de l'industrie pétrochimique

La plupart des colorants utilisés sur le marché aujourd'hui proviennent de l'industrie pétrochimique. On les retrouve à 99% dans les teintures textiles ou encore dans les encres de cartouche d’imprimante ou de stylo... Or ils sont polluants à produire et détruisent les éco-systèmes 

Elevage de bactéries

Pili a trouvé une alternative écologique et disponible sans limite. Ses biologistes élèvent des bactéries capables de produire des colorants naturels en utilisant en autre le mécanisme de la fermentation. Bientôt les bactéries seront nourries avec des déchets agricoles voire des déchets plastiques.

Une gamme de couleurs pas encore complète

Aujourd'hui la société sait produire du bleu, du jaune et du rouge mais pas une gamme suffisante. Elle continue ses recherches afin de pouvoir passer à une production industrielle. 

Toutes les explications de Marie-Sarah Adenis cofondatrice de Pilli au micro d'Emmanuel Moreau

ECOUTEZ LE PODCAST DE RADIO FRANCE "AGIR POUR MA PLANÈTE" :

A l'occasion de la COP24, retrouvez toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ? A retrouver sur iTunes, sur Deezer ou en fil RSS.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.