Une surfeuse afro-américaine est déterminée à rendre le monde du surf plus coloré !

Black Girls Surf,  encourage les jeunes filles de couleur à se mettre au surf et à viser une carrière professionnelle
Black Girls Surf, encourage les jeunes filles de couleur à se mettre au surf et à viser une carrière professionnelle © Getty / Allen J. Schaben

Avec son association Black Girls Surf, Rhonda Harper encourage les jeunes filles de couleur à  pratiquer le surf , devenant ainsi la coach qu'elle aurait rêvé avoir étant plus jeune ! 

Une pionnière dans les années 80

Aujourd’hui, la communauté des surfeurs n’est pas franchement représentative de l’ensemble de la population américaine. Lorsque Rhonda a commencé à surfer au milieu des années 1980, elle s’est très vite rendue compte du manque de diversité dans la communauté des pratiquants. 

La révélation sur la plage de Santa Cruz

Originaire du Kansas, un État américain à l’intérieur des terres, Rhonda était aux anges quand ses parents ont décidé de déménager en Californie.  Lorsque sa mère l’emmène sur la plage de Santa Cruz, elle s’extasie devant l'agilité gracieuse des surfeurs, et elle décide d’en faire sa profession… Mais une chose la frappe : il n’y a aucune personne qui lui ressemble dans l’eau. Il y a surtout des hommes, quelques femmes, mais aucune personne de couleur.

Une attraction plus qu'une sportive

Cela ne l’empêche pas de persévérer , d’aller surfer dès qu’elle le peut. Mais Rhonda constate qu’elle est regardée une attraction. Les gens l’observent, la montrent du doigt, se demandent combien de temps elle peut tenir debout… Au fil des années, tout cela finit par l'agacer, et par lui donner envie de changer les choses. Elle décide alors de créer une association pour surfeuses de couleur, ainsi est née  en 2014, Black Girls Surf !

Visibilité et respect

Le but de cette association est non seulement de dispenser des cours de surf aux jeunes filles de couleur, mais aussi de leur donner  visibilité et le respect. Beaucoup des élèves de Rondha sont les premières de leurs familles à se mettre au surf et vont ainsi à contre-courant d’une culture où l’on se tient à l’écart des plages.

Coach de la première surfeuse professionnelle sénégalaise

Rhonda Harper est heureuse de constater que son initiative, ainsi que d’autres projets similaires, ont contribué à apporter beaucoup de diversité au sein de la communauté des surfeurs californiens. Et pas seulement là car  elle coache également des surfeuses dans le monde entier dont Khadjou Sambe, la toute première surfeuse professionnelle de nationalité sénégalaise !

Plus d'explications avec Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.