Les crèches écologiques se multiplient. L’association écolo crèche née à Marseille aide les crèches à se transformer pour que les enfants évoluent dans un univers plus sain dès le plus jeune âge.

Doublement des crèches au label ecolo crèche en deux ans
Doublement des crèches au label ecolo crèche en deux ans © Getty / FatCamera

Les crèches qui arborent sur leur vitrine le label "écolo crèches" délivré par le ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes sont en augmentation.

Des crèches engagées dans une démarche écologique

Les crèches qui obtiennent le label sont engagées dans une démarche écologique. 

L’idée n’est pas de dire aux établissements : vous devez passer aux couches lavables et à une alimentation 100% bio

… indique Claire Grolleau-Escriva, présidente d’Écolo Crèche et écotoxicologue de formation. "Ce qui compte, c’est l’évolution et les actions entreprises." ajoute t'elle.

300 paramètres pris en compte

Cela passe par plusieurs étapes. Un premier diagnostic est posé en fonction des habitudes de la crèche. 300 paramètres sont pris en compte. Cela va de l’alimentation des enfants jusqu’aux ampoules électriques utilisées. Puis le personnel est formé à des nouveaux gestes, à de nouvelles pratiques. Il faudra ainsi trois ans pour obtenir le label. Trois ans, c’est le temps du changement.

Réaliser ses propres produits d'entretien et sa pâte à modeler

La crèche municipale des Petits Poucets de Rueil-Malmaison en région parisienne, vient d'être labellisée. Son personnel ne fait pas que  fabriquer sa propre lessive : 

Florence Vannereau, directrice de cette  structure de 90 berceaux :

Nous fabriquons notre lessive certes , notre liniment utilisé pour nettoyer les fesses des bébés lors des changes aussi, ainsi que nos pastilles de lave-vaisselle et les produits désinfectants, sans oublier la pâte à modeler utilisée par les enfants

Mais d’autres vont encore plus loin comme la crèche Cosa di Rosa à Orleta en Corse ou les bouteilles d’eau minérale ont été remplacées par l’installation d’un filtre à eau. Les repas servis aux enfants sont 100% issus de l’agriculture biologique

Moins d’absentéisme

En plus de la diminution des coûts, l’association annonce une baisse des taux d’absentéisme des bébés et du personnel dans les crèches du réseau, de 54% en moyenne pour les enfants et de 36% pour les bébés.

Pour plus de détails retrouvez Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.