Une jeune designeuse atteinte de tremblement crée un service à thé pour prendre le thé avec ses amis

Une jeune femme, designer, a dessiné et créé une tasse pour les personnes atteintes de tremblements
Une jeune femme, designer, a dessiné et créé une tasse pour les personnes atteintes de tremblements © Getty

Ce qui ressemble typiquement à un sujet d’étude d'étudiant en design est devenue réalité. Eva Hardy, 26 ans étudiante à l'école européenne supérieure d'art de Bretagne  à Rennes a réalisé un projet autoportrait

Une tasse pour ne rien renverser

Atteinte de la maladie neurologique du tremblement essentiel, elle utilise sa propre expérience et s’appuie sur des témoignages de personnes également atteintes de tremblements chroniques pour développer des prototypes d’objets adaptés. Elle a créé des tasses qui permettent de boire sans rien renverser. Ces tasses d'inspiration japonaise ou chinoise ne sont pas montées sur ressort, elles ont à leur base un plot dans lequel il faut glisser le doigt. Un objet fonctionnel et esthétique.

Des tremblements  qui coupent de toute vie sociale

Eva comme beaucoup de personnes atteintes de cette affection neurologique s'est longtemps mise à l'écart de toute vie sociale. Elle a souffert des réflexions qu'elle a pu entendre au collège ou plus tard. D'autres ont tendance à développer une addiction à l'alcool car la boisson supprime en partie les tremblements. 

Un service à thé pour plus de convivialité

Forte de son expérience et de ses études, elle a décidé de créer un service à thé  et le plateau adapté pour pouvoir enfin... prendre le thé entre amis. 

Eva Hardy, lauréate 2018 Déclic jeunes de la Fondation de France au micro d'Emmanuel Moreau

Eva Hardy et ses tasses anti tremblements
Eva Hardy et ses tasses anti tremblements © Radio France / Emmanuel Moreau
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.