Equipé de panneaux solaires ce camion, très éloigné de la conception des multiplexes, apporte le 7ème art dans les campagnes.

Capture écran de la page d'accueil du site du Cinéma solaire
Capture écran de la page d'accueil du site du Cinéma solaire © Cinéma Solaire

Totalement autonome, avec ses panneaux solaires et son coin crêperie, ce camion s'installe là où les cinémas ont disparu, loin des grandes villes.

Chaque été, ce camion, répondant au joli nom de Cinéma Solaire, trace sa route pour diffuser en plein air dans une quinzaine de villages qui n’ont pas de salle de cinéma à 30 km à la ronde des films et des courts-métrages.

Un cinéma solaire qui apporte le cinéma dans les villages

Avec ses 19 tonnes, moitié maison, moitié local technique, il est alimenté en énergie par les panneaux photovoltaïques qu’il a sur son toit. Le camion ne passe pas inaperçu. Thomas, 35 ans, au physique de baroudeur et au regard espiègle est au volant. Il a monté l’association avec son frère en 2012. Ils sont une dizaine à présent pour gérer l’itinéraire, le programme de la saison, le stand crêperie à côté de l’écran, la logistique et bien sur la sélection des films…

Mathilde Gaudéchoux du Figaro demain au micro d’Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.