Une jeune société utilise la réalité virtuelle pour apprendre les gestes qui sauvent. Tous les sens étant sollicités, l'apprentissage se fait plus rapidement. Les scènes d'interventions particulièrement soignées donnent encore plus de réalisme.

Initiation aux gestes qui sauve avec la réalité virtuelle
Initiation aux gestes qui sauve avec la réalité virtuelle © Radio France / Emmanuel Moreau

Si votre cœur s’arrête de battre, vous n’avez en France que  20% de chances de  tomber  sur quelqu’un qui saura le relancer alors qu’en Norvège 80% de la population se précipitera pour vous sauver. Pour combler ce manque,  "D’un seul geste",  une jeune société a développé un programme d’enseignement innovant grâce à une technologie de pointe. 

Casque sur la tête, mannequin aux pieds

Casque sur la tête avec écran devant les yeux, mannequin aux pieds, il suffit de se laisser guider. Sur l’écran apparaît une personne au sol qui vient de faire un malaise. Il vous est demandé de pratiquer un massage cardiaque. Vous plongez alors les mains vers le sol et commencez à masser le mannequin selon les instructions . Le réalisme est saisissant. Une musique vous accompagne pour donner le rythme du massage.

Des scènes différentes pour donner de l'assurance

Au cours de l'intervention, des personnages apparaissent dans la pièce ou vous vous trouvez virtuellement. Les uns pour donner des conseils, d'autres comme spectateurs plus gênants qu'utiles. Les initiateurs de ce  programme  aux gestes qui sauvent travaillent à la création de scènes plus complexes. Il pourra s'agir d'accidents du travail ou d'accident de la route... 

Capacité à passer à l'action en cas d'urgence

Le  Général Bernard Perico, ancien commandant des sapeurs pompiers de Paris a apporté sont expérience professionnelle.  La société annonce que la réalité virtuelle favorise la mémorisation des gestes réflexes et donne de l'assurance à ceux qui pourraient être  amenés à intervenir. Elle multiplie actuellement ses interventions en entreprises. Elle concourt ainsi à développer une chaîne de secours plus réactive dans tout le pays.  

Les explications de  Ludovic Fagot cofondateur  de la societe "D'un seul geste" au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.