Le chanvre, nouveau matériau local et vert du bâtiment est en plein essor. Son utilisation massive pourrait réduire significativement l'empreinte carbone de la construction.

la France produit près de 85% de la production européenne de paille de chanvre
la France produit près de 85% de la production européenne de paille de chanvre © Getty / Henri-Alain SEGALEN

Cette matière première ancestrale et oubliée présente de multiples atouts pour la construction. Cette plante aussi appelée "le don de Dieu à l'humanité" est renouvelable, contrairement au béton qui nécessite la présence de sable en voie de disparition par endroit.

Une alternative écologique 

Le bâtiment représente environ 40 % des émissions de CO2 des pays développés, 37 % de la consommation d’énergie et 40 % des déchets produits. Trouver des solutions écologiques dans ce secteur est un enjeu crucial. Le chanvre du coup est de plus en plus utilisé sur les chantiers.

Produite localement

Cette plante est très présente sur notre territoire. Le pays produit près de 85% de la production européenne de paille de chanvre. La demande croit et les agriculteurs sont attirés par cette plante adaptée à notre géographie. « Le chanvre est respirant, c’est un excellent isolant thermique et comme c’est une plante, elle a la capacité d’absorber le carbone », précise Christine Leconte, présidente de l’ordre des architectes d’Ile-de-France. 

Des débouchés nouveaux

Ils sont multiples : des routes, du textile, des aliments - le chanvre pourrait remplacer le soja comme protéine végétale - ou encore des usages plus connus comme le papier, à cigarette notamment. Et les découvertes ne font que (re)commencer ! 

A la fin des années 1960, cette matière avait été supplantée par les fibres synthétiques et le développement de la chimie.... 

On est loin de la maison des trois petits cochons.

Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.