Deux étudiants lyonnais développent une solution pour permettre aux petits producteurs de riz de Madagascar de vivre décemment. Ils ont mis au point un sac qui conserve le riz évitant de vendre toute la production au même moment quand les cours sont au plus bas.

Gauthier Perrin et Enki Barache sont deux étudiants ingénieurs de l'école centrale Lyon. Tous deux connaissent bien Madagascar. Gauthier y a travaillé dans des fermes quand à Enki, franco-malgache, y retourne tous les ans visiter une partie de sa famille. 

8 millions de producteurs de riz

La culture principale de Madagascar est le riz. 8 millions de producteurs sont recensés sur l'île mais la plupart ne vivent pas décemment de leur activité, car les récoltes ne se conservent pas : elles moisissent.

Tout le monde vend en même temps. 

Les petits producteurs de riz n'ont pas les moyens de s'offrir des hangars pour mettre à l'abri de la moisissure leur récolte. Ils vendent tous en même temps leur production, c'est-à-dire lorsque les cours sont au plus bas. Le riz étant un aliment de base dans le pays, au bout de six mois, ils en rachètent à prix d'or pour leur consommation souvent en s’endettant.

Un sac performant et écologique

Pour éviter cette spirale infernale d’endettement, les deux étudiants ingénieurs ont inventé Tigoun, un sac performant et écologique. Ses propriétés permettent de conserver le riz 12 mois au lieu d'un actuellement avec les sacs plastiques polluants. 

Une économie qui permet de payer la scolarité des enfants

En étalant les ventes sur l'année, les petits producteurs vont pouvoir payer la scolarité de 3 enfants dans la famille. Une richesse dans un pays où le taux de scolarité est très faible. 

Gauthier et Enki avec leur sac de riz Tigoun viennent de remporter la coupe de France des jeunes entrepreneurs sociaux lancé par Makesense un incubateur qui va pendant un an les héberger et soutenir leur démarche.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.