Une mosaïste s’est spécialisée dans la décoration des pierres tombales avec ses mosaïques pour l'éternité. .

 L'artiste peintre Monique Laporte et Toone Nicol ont travaillé ensemble pour le dessin préparatoire de cette mosaïque
L'artiste peintre Monique Laporte et Toone Nicol ont travaillé ensemble pour le dessin préparatoire de cette mosaïque © Toone Nicol @TonneNicol

Dans le cimetière russe de Sainte Geneviève des Bois dans l’Essonne, un gigantesque tapis coloré et  frangé en mosaïque ressemblant à un rideau de scène recouvre une  tombe. C’est celle  de Rudolf Nooreev, le célèbre danseur chorégraphe  décédé en 1993. Cette œuvre fait l’admiration de Toone Nicol, une  artiste spécialisée dans l’art funéraire.

Tout commence par un dessin

Celle-ci réalise des mosaïques pour personnaliser les pierres tombales. Tout commence par une rencontre avec la famille du défunt . Là, elle écoute, découvre la personnalité de la personne décédée et commence à imaginer quel dessin elle pourrait faire. Mais, bien souvent, la famille a déjà son idée. 

Dans l'atelier

Actuellement dans son atelier Mosaïque Tonne , de Gouvieux, Toone travaille sur une mosaïque qui représente un arbre de vie. Il est orné d'une plume, de notes de musique, de balles de jonglage, tout ce qu'aimait Florence la défunte.  Une autre fois, elle avait dessiné une magnifique tortue de mer, celle-ci était destiné à orner la tombe d' un homme mort au cours d'une plongée sous marine. 

Un puits de lumière

Une fois la mosaïque posée, la famille est invitée à venir contempler le travail. Pour la plupart, elle apparaît comme un puits de lumière au milieu de cet univers de granit noir et gris des tombes.  Pour les familles, la couleur est un réconfort. "Maintenant nous ne craindrons plus de venir au cimetière" disent-elles.

Ecoutez Toone Nicole, mosaïste au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.