Au beau milieu du quartier touristique de Covent Garden, un café éphémère le Rubbish café, a accepté pendant deux jours des déchets recyclables en plastique comme moyen de paiement.

Covent Garden un lieu toujours en ébullition
Covent Garden un lieu toujours en ébullition © Radio France / ChrisSteer

A Covent Garden, il n’est pas rare de voir les clients faire la queue devant leur restaurant préféré, mais il est beaucoup plus rare de les voir faire la queue les bras chargés de déchets ! Et pour cause : début mai le Rubbish Café a fait parler de lui en acceptant une monnaie inédite : les déchets en plastique.

Des déchets contre un repas

En échange de ses déchets recyclables, chaque client a droit à un café et à un repas végétarien. Au menu : un mélange de chou kale, de graines, de riz sauvage et de crème de noix de coco. A vrai dire, même ceux qui n’avaient pas de déchets recyclables pouvaient quand même venir et déguster leur café gratuitement, en échange d’un engagement ferme de leur part en faveur du recyclage. 

Une bouteille de liquide vaisselle 

En bonus, chaque client a aussi droit à une bouteille de liquide vaisselle écologique, dans un contenant en plastique recyclé et recyclable bien entendu. Pourquoi du liquide vaisselle ? Et bien parce que ce Rubbish Café a été lancé par la marque de produits d’entretien écologiques Ecover. Cette entreprise belge a été lancée dans les années 1980 par des militants qui souhaitaient avoir une alternative aux détergents chimiques et polluants. Après avoir été dirigée par Gunter Pauli, surnommé le Steve Jobs du développement durable, Ecover a désormais beaucoup d’actions de plaidoyer.

Les déchets ont une valeur

L’objectif n’est pas seulement d’inciter les gens à recycler davantage, mais surtout de modifier les habitudes de vie et la perception que nous avons du plastique à usage unique. L’idée n’est pas d’encourager le grand public à consommer davantage en produisant plus de déchets recyclables, mais plutôt de lui faire prendre conscience de la valeur qui se trouve dans chacun des déchets produits.

Le rubbish café restera éphémère à la différence d'autres actions qui ont trouvé leur modèle économique

Le Rubbish Café est une initiative éphémère car il n’y a pas de réel modèle économique derrière, mais d’autres organisations à vocation sociale prospèrent grâce au recyclage du plastique. Ainsi, en Indonésie, les cliniques du projet Garbage Clinical Insurance acceptent que les patients paient leur assurance santé avec des déchets recyclables. La Plastic Bank permet également à de nombreuses populations d’augmenter leurs revenus grâce au recyclage de déchets plastiques.

Les explications d'Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.