A quoi servent nos tics de langage ? Qu'on le veuille ou non, nous en avons tous. Les uns plus fréquents, les autres plus atypiques. Ils accompagnent tous nos échanges, nos prises de paroles. Nous prenons un malin plaisir à les trouver chez les autres alors qu'ils nous rendent souvent de fiers services.

Tics de langage
Tics de langage © Getty / Flashpop

Avez-vous peur du vide?  C'est une crainte  assez répandue à la radio. La frousse que l’invité.e ne vienne pas en studio... et même qu’il ou elle n’ait rien à dire.

Dans cette première heure, parlons des petites béquilles qui nous servent à meubler le vide, partout tout le temps, dans nos conversations : les tics de langages. Y’a pas de souci. C’est clair. Carrément. On fait comme ça. Voili voilou (ah on l'aime bien, voili voilou). Des locutions qui ne disent rien, qui n’ont aucun sens particulier, mais qui mettent du liant dans une phrase, qui disent un sentiment d’appartenance, aussi. Et si, pour une fois, on essayait d’en parler sans les stigmatiser ? Il est de bon ton de crier haro sur les tics de langage, mais tout le monde en emploie. C’est bien qu’ils sont rassurants, utiles, efficaces, non ? J’dis ça, j’dis rien.

Avec nous pour en parler ce matin :

Laélia Véron, linguiste, maîtresse de conférence à l'université d'Orléans. Elle nous interrogera sur le sens de ce terme. Au fond, qu'est-ce qu'un tic? Pourquoi nos a priori? En bref, nous allons parler rencontre du troisième type entre linguistique et jugement social. 

David Castello-Lopes, journaliste plein d'humour, officiant sur Canal et Arte. Il s'est intéressé de près à certains de nos réflexes de langue. Le mystérieux "e-prépausal" ou le désormais incontournable "belle journée !" n'ont plus de secret pour lui. Sa question : d'où et de quand viennent-ils ? Par quels procédés se diffusent-ils parmi nous?

Quentin Périnel, du _Figaro,_auteur des 100 expressions à éviter au bureau et ailleurs, chez Broché nous parlera des tics que nous attrapons au bureau et conservons dans la vie. 

Cette première heure d’émission est la vôtre, chers auditeurs et auditrices. Appelez-nous au 01 45 24 7000. Vous avez le droit de dire du mal des tics de langage, évidemment. Mais aussi du bien. On pourra se lancer dans un inventaire joyeux des plus jolis et des plus drôles. Vive les tics de langage. Soyez les bienvenus. 

►► Durant l'émission, contactez-nous ! Nous attendons vos réactions, interventions et témoignages au 01 45 24 70 00, et écrivez nous ici sur l'application et par mail à letecommejamais@radiofrance.com 

Programmation musicale

  • "Bwe dlo" de David Walters et Seun Kuti, 2020.
  • "Strange girl" de Laura Marling, 2020.
  • "Comment est ta peine" de Benjamin Biolay, 2020.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.