Aujourd'hui, le numérique est partout : on peut regarder des vidéos sur nos téléphones, écouter la radio avec nos ordinateurs ou prendre rendez-vous avec notre médecin via une application. Bref, difficile d'y échapper. Mais avons-nous vraiment conscience de l'empreinte écologique du numérique ?

Le numérique, faux ami de l'environnement ?
Le numérique, faux ami de l'environnement ? © Getty / Andriy Onufriyenko

A l'occasion de l'anniversaire des 50 ans du premier pas sur la Lune des ingénieurs se sont amusés à comparer la puissance de l’ordinateur embarqué à bord du vaisseau de Neil Armstrong avec celle de nos smartphones actuels.

Résultat : Nos téléphones intelligents sont des dizaines de milliers de fois plus puissants que l’ordinateur de bord de la mission Apollo 11... Et cet ordinateur était à l’époque un petit bijoux de miniaturisation : il ne pesait que 32 kg. Or, si le poids du matériel a diminué, celui des données a explosé.

70 Kilo Octets de données avaient suffit pour propulser Armstrong et ses amis vers la lune, mais sont à peine suffisants pour envoyer un email.

Depuis quelques années, le "tout numérique" se développe drastiquement. Nous sommes toujours plus équipés, connectés, dématérialisés. Mais pour quelles conséquences dans le monde réel ? Quel est le coût énergétique de nos visio-conférences, le bilan carbone de nos boites e-mails ? Quelles sont les pollutions générées par nos équipements ? 

Pour répondre à ces questions, ce matin on redescend sur Terre et on s’intéresse à l’empreinte environnementale du numérique, accompagné de nos invité.e.s : 

  • Françoise Berthoud, Ingénieure de recherche au CNRS
  • Frédéric Bordage, Expert indépendant en numérique responsable
  • Raphael Gustavi, Chef de service adjoint au service « Produits et efficacité matière » de l'ADEME

Aller plus loin 

Programmation musicale

  • Yelle - Je t'aime encore
  • Bob Dylan - Goodbye Jimmy Reed 
  • M - Monde virtuel
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.