Peut-on déceler dans une voix une personnalité, une émotion, un trait de caractère, ou même le passé de quelqu'un ? Notre voix parle pour nous, reste à savoir ce qu'elle dit exactement...

Ce que notre voix dit de nous
Ce que notre voix dit de nous © Getty / Tara Moore

Je garde des souvenirs émus de mes tout premiers voyages en ascenseur, ici à France Inter. Car, avant de travailler dans cette radio, je l'écoutais beaucoup. Aussi, entre deux étages, je reconnaissais les gens à leur voix. Et j'étais dans tous mes états (évidemment je tentais de ne pas le montrer). Un simple "bonjour" venait confirmer que les gens dans le poste avaient la même voix que dans la vraie vie (pas tous, en réalité, mais la plupart, disons). Souvent, il arrivait que leur physique ne "colle" pas à leur voix telle que je la connaissais si bien. C'est quelque chose, quand on y pense, de s'attacher à quelqu'un uniquement via son timbre, son accent, son débit, ses intonations. 

Car notre voix en dit long. Voilà le sujet de cette première heure : ce que notre voix dit de nous. On en parle avec nos invité.e.s : 

  • Céline Monsarrat, comédienne, qui prépare une pièce au théâtre Olympe de Gouge de Montauban sur la femme historique, avec l'auteure, Joëlle Fossier. Elle est notamment la voix française de Julia Roberts.
  • Joana Révis, orthophoniste et chercheure au laboratoire "Parole et Langage" d'Aix-en-Provence et professeure associée à la faculté de Médecine. Auteure de La voix et soi. Ce que notre voix dit de nous chez De Boeck éditions.
  • Jean Sommer, coach vocal, spécialiste de la voix et de la prise de parole. Auteur de La Voix, cet outil du pouvoir, publié aux éditions J.C. Lattès, 2020.

Extraits de l'émission

Jean Sommer : 

On oublie souvent qu'on a une voix, soi-même, et que cette voix parle pour nous sans arrêt. Elle nous traduit... et elle nous trahit. 

Il précise  : "Beaucoup de personnes ne sont pas en accord avec leur propre voix : ils ne l'aiment pas ou bien ils rêvent d'avoir une autre voix." 

Jean Sommer n'aime pas cette phrase, qu'on lui dit souvent : "Je n'aime pas ma voix". Le coach vocal explique "C'est un peu comme quelqu'un qui dit 'Je n'aime pas ma gueule". Quand vous n'aimez pas quelque chose de vous, physiquement, vous n'avez pas envie de le montrer. Donc, vous allez plutôt la jouer discrète. Et si vous n'aimez pas votre voix, inconsciemment, vous n'avez pas envie de vous exprimer, de prendre la parole. 

Les personnes auxquelles on a dit "Tais-toi, tu chantes faux", "Tu as une voix de crécelle", même à l'âge adulte, s'en souviennent, et c'est leur corps qui s'en souvient". 

Mais pourquoi, bien souvent,  ne reconnaît-on pas sa propre voix ?

Joana Révis : "Quand on parle, l'individu qui est en train de parler entend sa voix comme tout le monde par le canal aérien. Elle sort de la bouche, elle revient jusqu'aux oreilles, mais on entend aussi chacunes des vibrations internes et en fait, ces vibrations-là, on est seul à les entendre. Ces résonances internes ont tendance à rajouter des graves dans la sonorité de notre voix. 

Nous sommes tous chacun seul à entendre notre voix telle qu'on l'entend ; tous les gens autour de nous entendent notre voix comme nous, on l'entend sur un enregistrement. 

Aux gens qui disent "Je n'aime pas ma voix sur un enregistrement", j'ai envie de dire c'est dommage parce que c'est celle que tout le monde entend".

Quelle est cette notion de voix en tant que visage sonore ?

Joana Révis : 

La voix va refléter beaucoup d'éléments de notre personnalité. Notre voix est aussi singulière que ce que peut l'être notre visage. 

La raison pour laquelle on va reconnaître la voix d'un individu qu'on ne voit pas, c'est parce que les organes qui produisent la voix sont aussi singuliers que les organes d'un visage. Nous avons tous deux yeux, un nez et une bouche, mais ils sont individuellement tous différents - c'est ce qui fait qu'on nous reconnaît visuellement. Pour la voix, c'est la même chose. Pour émettre la voix, on a besoin de différents organes, en l'occurrence les poumons qui fournissent l'air, le larynx et les cordes vocales qui vont fournir les sons et la vibration, et au-dessus, toutes les cavités de résonance. Ces cavités de résonance-là sont présentes chez tous les individus, mais leur anatomie particulière est un peu différente d'une personne à l'autre. C'est ce qui va donner un timbre de voix qui n'est pas le même d'une personne à l'autre."

La voix et les émotions

Jean Sommer  : "La voix est la somme de tout ce que nous sommes : tout notre passé, notre éducation et nos émotions "

Joana Révis : "Chez les animaux qui possèdent une voix, elle existe pour envoyer un message sonore aux individus. Il n'y a pas de langage, mais elle transmet les émotions et, en transmettant les émotions, elle va induire des réactions qui vont permettre de sauvegarder l'espèce. 

Oui, notre voix est extrêmement sensible à nos émotions : elle est faite pour ça. 

Jean Sommer renchérit : 

Au niveau de l'expression du visage, on peut truquer plus ou moins. Mais c'est vrai que la voix ne truque pas. C'est une vibration qui est ressentie dans l'intime. 

Programmation musicale

  • Aussi loin - Jean-Louis Aubert, 2019.
  • Feel good - Polo & Pan, 2020.
  • Oh, pretty woman - Roy Orbison, 1964.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.