Qu'est-ce qu'une double culture? Comment se transmet d'une génération à l'autre une histoire de déracinement? Nous parlons de ce que veut dire vivre avec deux cultures dans un même pays.

Avoir un pied ici, un pied ailleurs
Avoir un pied ici, un pied ailleurs © Sipa / Mike Harrington

Quand pose-t-on les questions importantes? A quelle heure de la journée? Entre deux tartines, au petit déjeuner, ou en faisant la vaisselle?  Il n'y a jamais de bon moment pour s'attaquer au silence. Pas de bon créneau pour oser demander : c'était comment, la vie là-bas? et qu'est-ce qui te manque de ton pays? Car l'exil, parfois, conduit au silence.

Et parfois on ne raconte pas, à ses enfants, à se petits-enfants, ce qui pourtant construit une partie de leur identité. D'autres fois encore, les histoires sont dites, oui. Et une langue est parlée à la maison. Une langue étrangère, une langue maternelle. D'autre fois encore, c'est tout autre chose. Un point commun : la double culture. Voilà notre sujet, jusqu'à 10h. Avec toutes les questions - les problèmes peut-être - que porte en elle cette expression, d'ailleurs : double culture. Avoir en soi deux pays, deux histoires. Se sentir étranger, ou pas? Être fier ou pas. Et que dire du regard des autres? 

D'ici ou d'ailleurs, on parle culture et histoire familiale aujourd'hui.
 

Nos invités

  • Olivia Ruiz écrivaine et chanteuse, auteure de La Commode aux tiroirs de couleurs aux éditions Lattès, 2020.
  • Grace Ly podcasteuse et écrivaine, auteure de Jeune fille modèle chez Fayard, 2018.
  • Valli chanteuse et animatrice radio, auteure de British Invasion, Pop Save the Queen, GM Editions, 2019.

Durant l'émission, contactez-nous ! Nous attendons vos réactions, interventions et témoignages au 01 45 24 70 00, et écrivez-nous ici.

►► Et gardez le contact en laissant un message sur notre répondeur au 01 56 40 68 68

Programmation musicale

  • "Tu te rapelleras" de Ezechiel Pailhes, 2020.
  • "Off my back" de Jeanne Added, 2020.
  • "Elle panique" de Olivia Ruiz, 2009.
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.