Il y a des mots qu'on ne peut pas traduire en Français. Il faut, pour décrire ces intraduisibles, faire appel à des images, des sensations. C'est le cas de "hygge", un sentiment de bien-être, "freizeitstress", un stress du temps libre, et tant d'autres. Aurait-on besoin de nouveaux mots ?

Traduction : les mots qui nous manquent
Traduction : les mots qui nous manquent © Getty / Vichien Petchmai

Souvenez-vous du Petit Prince. 

Qu'est-ce que signifie "apprivoiser"? 

C'est une chose trop oubliée, lui répond le renard, ça signifie "créer des liens". 

Si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Te seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde. 

Je commence à comprendre, dit le Petit Prince. Il y a une fleur. Je crois qu'elle m'a apprivoisé."

Eh bien vous savez quoi ? Heureusement que ces deux là parlent la même langue ! Car "s'apprivoiser" est un verbe qui n'existe qu'en français. Il est intraduisible dans les autres langues. Comme il est important, pourtant, ce mot, notamment pour parler d'amour : s'apprivoiser. Les autres langues n'en disposent pas.  

Ne nous égarons pas en fierté déplacée, ceci dit. L'inverse est souvent vrai : il existe pléthore de mots étrangers qui ne sont pas traduisibles en français. Vertige de la traduction. Comment faire quand un mot n'existe pas ? Et qu'est-ce que l'absence de tel ou tel mot dans une langue révèle sur ceux qui la parlent ?  

Nos invité.e.s :

  • Laurent Nunez, auteur de Il nous faudrait des mots nouveaux, paru en 2018 au éditions du Cerf
  • Valérie Zenatti,  écrivaine, traductrice et scénariste
  • Xavier Combe, interprète de conférence, membre fondateur de l’Association française des interprètes de conférence indépendants

Programmation musicale

  • Djeuhdjoah & Lieutenant Nicholson - "Caipirinha"
  • Yael Naim - "She"
  • Daniel Balavoine - "Le Français est une langue qui résonne"
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.